NICOLAS ROSSIUS

A-NICOLAS--ROSSIUS
Nicolas Rossius « n’est pas le diable » annonce sa page Facebook et on a tendance à le croire. D’abord parce qu’il fait preuve de bien trop d’humour pour l’emploi. Ensuite parce qu’il affiche des goûts cinématographiques trop solides pour être profondément diabolique. Du moins si on aime l’horreur débraillée des années 80 et 90.

Fasciné par un bestiaire vaguement répugnant mais terriblement fun, le garçon régurgite des hectolitres de culture pop dans des illustrations baveuses déclinées sous de nombreux formats : affiches, stickers, tee-shirts … ouais, tout ça pour dire qu’il y aura du merch. Un peu laborieux, je sais.

En attendant, Nicolas Rossius se découvre sur Instagram et sur une poignée de boutiques en lignes qui font planter nos ordis.